~ Forum YAOI ~

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Lun 7 Juin - 19:42

Londres, la vieille et opulente cité qui renferme tant d'histoire et de mystère. Je me situe dans une rue de L'East End, ce monde de l’ombre marquée par les migrations successives.
Du passé, il a gardé l’histoire âpre des tisserands, des tailleurs, des dockers. Mais l'endroit le plus marqué par l'histoire est Whitechapel. Ce quartier a longtemps traîné une réputation de soufre, de noirceur, ainsi l'endroit même où jack l'éventreur a sévi.
Aujourd’hui East End, bouillonnant d’activités de services, de petites entreprises et sans grâce, est aussi un territoire de pauvreté. Ce quartier tant décrit dans les livres, comme le monde de la débauche et de la précarité est toujours le même en l'an 2013.

Ainsi, non loin de là, j'y ai installé mon magasin d'antiquaire. Le style et l'ambiance tout à fait sombre et lugubre mon entièrement attiré. Il semblait qu'à l'époque cette endroit était fait pour moi. Ainsi, je marche dans les rues de Londres, me dirigeant vers les lieus de mes romans. Depuis le temps que je suis ici, il était tant que je visites un minimum, au lieu de me morfondre dans mon appartement, dans la boutique ou dans les bars. Il est vrai qu'à l'époque, le quartier était plus intéressant que maintenant. De nos jours, les rues ont perdu tous leurs charmes d'antan et le 21ème siècle a balayé tous les mythes et légendes de ce quartier.

Je relève la tête voyant que le temps devenait maussade. Une pluie diluvienne commença à s'abattre sur moi, me forçant à me diriger vers la façade la plus proche. Je me mis contre un mur gris, taché de noir dû à la pollution et emplit de craquelure et de cloque dû au effet du temps. Je me laissa tomber en arrière sentant mon dos se cogner contre la paroi qui était protégé par un auvent vitré, situé devant une porte dont je n'avais même pas fait attention; ceci me servit d'abri.

Je me mis à regarder autour de moi, balayant d'un mouvement circulaire se paysage qui était vide de tout.

*Il faut croire que le quartier fait encore fuir les humains, surtout avec un temps pareille... Ca me rappel un de ces jour de souffrance et de débauche du 19 ème siècle... Mais bon, ce temps est révolu et faut absolument que je m'actualise sinon je vais finir comme ces vieux démons rabougri qui ne réussissent pas à traverser les époques et à suivre le mouvement...*

Après m'être retourné, je regardais la porte d'entrée de la façade qui était juste à côté de moi. C'était une porte des plus banales, une taille normale, rectangulaire, vitré et mêlé de fer forgé noir.
Ainsi, le temps que la pluie s'arrête, je contemplais mon reflet dans les vitres, regardant si mon style vestimentaire était des plus normal et naturel pour cette année de 2013.
J'avais mis un jean serré de couleur gris avec des chaussures en cuir noir, le tout était rehaussé d'un T-shirt blanc qui donnait un effet d'illusion dû à son motif qui faisait croire que j'avais mis des bretelles noir avec par dessus mon fameux blouson en cuir noir.
Je baissais ma tête regardant mes chaussures puis je regardais une nouvelle fois mon reflet, sauf que cette fois-ci je vis derrière moi, à 10 mètres de là, une personne qui semblait me fixer. Je ne fis mine de rien continuant de m'observer dans la vitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Mar 8 Juin - 20:10

C'était un soir parmi les autres, dans un Londres humide, un Londres pluvieux. On fait beaucoup de clichés sur ce pays, mais on ne fait pas de fumée sans feu, la pluie menaçait toujours chaque habitant qui s'aventurait dehors, et qui, par précaution, sortait machinalement avec un parapluie sous la main.
Morgan avait toujours adoré la pluie. Petit déjà, il ne sortait que lorsqu'il serait trempé en se rendant à l'extérieur, sa mère et son père -beau-père en fait- finissaient toujours par rire de cette bêtise, bien qu'ils craignaient qu'il tombe malade. Aujourd'hui, il ne sortait plus sans son parapluie, mais il savait toujours apprécier la douce mélodie de l'eau se projetant violemment contre la toile noire de son bouclier, et le bruits aigu de ses pas qui faisait écho sur les murs des maisons, ainsi que celui de l'eau qui ruisselle le long des trottoirs.
Ce jour là, ce jour parmi les autres dans un Londres parfaitement anglais, Morgan se promenait, peut-être pour revivre ses délices d'enfance dont il se souvenait à peine. Il avait quitté son luxueux et riche appartement pour se laisser aller là où ses pieds l'emmèneraient, sans but aucun. Et sans qu'il ne s'en aperçoive, car perdu dans ses pensées, il avait pénétré le vieux Londres aux petites rues, aux immeubles dépeints, avec la petite cours dans cet angle qu'il connaissait bien pour y être passé maintes fois, ses deux bancs toujours dans cette petite cours aux pieds d'un immeuble, ses buissons. Et les autres rues, chargées d'un passé lourd, parfois sanglant.
Il était rarement passé ici, avant.
Il n'avait pas connu ce Londres du dix-huitième siècle, du dix-neuvième siècle, du vingtième siècle, mais il en avait entendu des choses, des rumeurs, des vérités, circulant en ces lieux souillés.

Mais Morgan reprit ses esprits. Il devait être tard, mieux valait rentrer, qui plus est, il commençait à avoir faim et la pluie allait finir par l'avoir tant elle devenait violente. Alors ses pieds chaussés de cuir firent demi-tour, s'engagèrent dans une autre rue qu'il n'avait pas encore emprunté, quand son regard se posa sur une petite silhouette abritée de la pluie. Tout en marchant et continuant de longer la rue, il l'observait, et se demandait s'il n'avait pas besoin d'aide pour rentrer chez lui. S'il attendait que ça s'arrête, il avait quelques chances pour dormir là.
Il l'étudiait. Il était de sexe masculin, et possédait une longue chevelure de jais. Ses vêtements étaient on ne peut plus simple, jean, t-shirt, blouson de cuir, alors que lui se pavanait encore avec des vêtements d'une autre époque. Le dix-neuvième ou le vingtième peut-être. Il arborait des couleurs sobres, comme toujours, mais de finitions très nobles sur sa veste grise par exemple, dont les détails fleuris étaient joliment faits, chose qui était aussi le cas sur sa chemise blanche, diaphane, et le jabot lui aussi blanc qu'il portait autour du cou.

Mais enfin il arriva à hauteur de l'inconnu. Il s'arrêta, l'observa. Il n'aurait su dire si cet homme l'avait remarqué lui aussi, mais il n'hésita pas à l'interpeller.


« Excusez-moi, si vous êtes coincés par la pluie, je peux vous proposer de vous accompagner chez vous, sous mon parapluie. »


Morgan était naturellement courtois, et c'est naturellement qu'il lui offrit son aide. S'il s'était trompé et que ce jeune homme attendait tout autre chose, tant pis, il aurait au moins eu l'amabilité de proposer son aide. Ainsi il attendit sa réponse, sous la pluie froide, tendant son parapluie noir au dessus de lui et se rapprochant de quelques pas de la silhouette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Mer 9 Juin - 17:40

*Cela devrait aller...*

Je remis ma veste correctement et me retourna vers le décor sombre qui s'étalait devant mes yeux. La nuit était à son apogée et la pluie semblait l'être aussi. La fréquence des gouttes d'eau qui s'étalait sur le sol ne diminuait aucunement, ainsi, il semblait que malgré ma réticence à être mouillé, il fallait que je prenne mon mal en patience et que je m'aventure hors du auvent car sinon la nuit risquait d'être longue pour moi.
Soudain, un bruit de pas arriva à mes oreilles qui semblèrent se dresser d'elle même, disant à mon esprit et à mon corps de rester sur mes gardes. Cela devait être la personne que j'avais vu précédemment par le biais de la vitre.
Me concentrant sur le bruit que produisait cette personne par ses pas régulier et délicat, peu à peu mes sens semblaient s'habituer à la noirceur de cette nuit et je distinguais ainsi la silhouette de l'étranger qui s'approchait de plus en plus près de moi.
La personne qui apparut devant moi était assez unique en son genre, de sexe masculin, il était de grande taille, à peine plus que moi; il avait des cheveux long et pourpre tout à fait obnubilant et une peau de marbre qui semblait réfléchir le peu de lumière qu'il y avait ici, lui donnant une apparence de séraphin. Son allure était pour le moins unique, il arborait des vêtements peu commun pour cette époque, ce qui ne fit qu'accroître ma vigilance envers l'inconnue.
Celui-ci arriva assez prêt de moi pour que je distingue parfaitement ses traits et que je remarque qu'il tenait dans sa main un parapluie noir.
Il s'arrêta à quelques pas du lieu où j'étais et me proposa de venir sous son parapluie, m'accompagnant si je le voulais jusqu'à chez moi.
A ces mots et vu son apparence, je commençais à me demander si je n'avais pas affaire à un de ces vampires, cette sous-espèce qui m'écoeurait et m'écoeure encore. Mais vu la situation dans laquelle je me trouvais, il valait mieux privilégier le silence et la discrétion, et voir si mon instinct avait raison ou tort.

"En effet, je suis coincé ici depuis un petit moment et je commençais à désespérer en toute honnêteté. Le temps m'a prit de court. Mais je veux bien accepter votre proposition... En fait je cherchais un bar non loin d'ici dont j'ai entendu parler, vous ne savez pas où il se situe ?"

L'idée du bar dont m'avait parlé vaguement Alexander mon assistant au magasin d'antiquaire, m'était apparu soudainement. Certaines rumeurs disaient que le bar avait une salle réservé au non-humain et que c'était l'endroit rêvé pour y trouver les informations que l'on cherchait. Vu que j'étais dans le bon quartier et qui plus est accompagné d'un inconnue des plus suspect, il était hors de question qu'il me ramène jusqu'à chez moi. On va dire qu'a l'époque certains vampires qui je suppose sont toujours de notre monde m'avaient cherché des noises et ils les avaient trouvé, ainsi j'avais déjà quelques ennemis en vue et je n'allais pas accroître ma liste toute suite... Du moins, pour l'instant.
Je m'avançais vers la personne, m'exposant ainsi au gouttes d'eau qui commencèrent à envahir ma chevelure et glissèrent quelques peu sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Jeu 10 Juin - 21:10

« Le Crimson Butterfly, je suppose. Permettez-moi de vous y accompagner.»

Et voilà une information attrapée au vol sur l'inconnu, et pas une information futile, bien que, pour certains il est vrai qu'elle pouvait l'être, mais pour Morgan, elle était plutôt intéressante. Le Crimson Butterfly était une sorte de cabaret réservé aux amoureux des hommes, ou tout du moins à ceux qui savaient apprécier leur présence et qui notamment savaient apprécier les courbes du corps masculin. Ainsi, il en tirait certaines conclusions. Une question s'avançait face à lui. Le Crimson Butterfly, s'il était un lieu réservé aux hommes, accueillait également de nombreuses créatures, loin de tenir d'Adam et Eve, comme lui, dans une pièce réservée à leurs activités ne concernant pas les humains. Ainsi, il était tout à fait possible qu'il soit d'une race proche de la sienne.

Le jeune homme s'avança, et Morgan les abrita tous deux sous son parapluie.

« Mon prénom est Morgan, quel est le votre? Ne répondez pas si cette question vous importune. »


Le regard du vampire détailla quelques instants les traits de celui qu'il devait accompagner. C'était un joli garçon, à la longue chevelure de jais, et à l'iris nuageux et nacré. Ses lèvres, que Morgan détailla plus longuement, étaient fines, et portaient joliment des piercings. Une seconde à peine, il se demanda quel goût elles avaient, mais cela aurait été pervers de sa part de désirer un homme qu'il ne connaissait pas, et Morgan n'était pas de cette espèce là.
Mais autour d'eux, la pluie continuait de s'abattre sur eux avec triste mélodie. Décidant qu'il valait mieux pour eux de partir avant de se retrouver trempé malgré le parapluie qui leur protégeait au moins le haut du corps, il se mit en marche en direction du Crimson Butterfly en vérifiant que le garçon était bien protégé lui aussi et qu'il le suivait en restant à ses côtés.

Peut-être leur rencontre serait-elle éphémère. Mais peut-être aussi étaient-ils destinés à lier une relation plus intime. Morgan appréciait parfois méditer sur ces choses, auxquelles il n'aurait de réponses que plus loin dans le temps, oui le temps cette chose curieuse qui passe sans s'arrêter jamais, alors que tout à une fin et que seul ce même temps continue de perdurer toujours. Comme quoi le temps avait plus d'impact sur la vie d'une créature vivante que les Dieux. Dieux auxquels Morgan ne croyait pas, bien entendu. Enfant il avait foi en eux, mais l'état de vampire lui fit changer sa vision du monde. Mais enfin, il cessa de penser à toutes ces choses futiles en cet instant et reconcentra son attention sur son adorable et mignon compagnon de voyage. Le Crimson était à une quinzaine de minutes à pieds, peut-être moins, ils y parviendraient rapidement. Une fois là bas, il serait probablement tenté de rester, plutôt que de rentrer chez lui comme prévu. Après tout, il souhaitait se distraire ce soir, et s'il n'avait pas songé à se rendre là-bas, ce garçon réveillait son esprit sur un lieu auquel il n'avait pas songé jusqu'à présent. Et d'ailleurs, cela faisait quelques temps qu'il ne s'y était pas rendu. Il serait ravis découler son temps à quelques inconnus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Ven 11 Juin - 13:09

" En effet, il me semble que c'est se bar, le "Crimson Butterfly"... Le nom me dit quelque chose"

Un peu plus tôt dans la journée, Alexander m'avait informé qu'il y avait un bar très intéressant du nom de "Crimson Butterfly" à aller voir. Apparemment, il était assez proche du magasin, ce qui avait attisé ma curiosité, moi qui aimait passé mes soirées à ressasser un passé glorieux en compagnie d'un bon verre. Mais j'avoue que le nom m'avait complètement échappé. Il faut dire aussi qu'Alexander essayait assez souvent de me faire la discussion alors que j'étais en plein dans mes recherches ou en pleine lecture d'une oeuvre passionnante. Mais le détail qui m'avait sorti de ma pleine concentration était se pseudo QG de créature qui s'était installé au fond de la salle principale semble-t-il, d'après les dire d'Alexander.
Ainsi je m'étais mit en chemin avec l'unique but de boire un verre et de voir si les rumeurs disaient vrai.
Sauf que, cette fois-ci, j'avais été pris de court par le temps, qui plus est en pleine nuit et au milieu du East End. Heureusement que je n'étais pas un de ses humains faibles et ignorant car ma vie se serai sûrement achevée ici.

Les gouttes d'eau s'arrêtèrent de ruisseler sur ma peau. Je levais légèrement la tête et vit que l'inconnue avait penché son parapluie vers moi, me protégeant entièrement de la pluie qui tombait de plus en plus fort.
Le jeune homme se présenta et me demanda mon nom, ce qui était des plus normal et formel et cela ne me dérangea pas plus que ça.

"Votre question ne m'importune pas du tout. C'est tout à fait normal de vouloir connaître le nom de la personne avec qui l'on parle... En tout cas, enchanté de vous connaître. Je me présente, je me nomme Hansel Bettany mais... tout le monde m'appelle Daz..."

Je tendis ma main vers l'avant, attendant qu'il tende la sienne et me sert la main. Ce geste n'était pas dans mes habitudes; tout ce qui touchait au geste et forme de politesse ou encore les règles de bienséance m'insupportait au plus au point, ceci ne dénotait que de l'hypocrisie pur et dur. Encore une invention humaine qui n'était pas fait pour moi. Mais cette fois-ci ce geste simple allait me servir car en le touchant je saurais tout de suite à qui j'aurais affaire.
Pendant ce court laps de temps, j'observais son visage qui se détaillé à mesure que je m'approchais voyant des choses que je n'avais pas vu auparavant.
Il avait vraiment un visage plaisant à regarder. Ses traits était fin et délicat presque efféminés mais sa masculinité se trahissait à travers son nez qui était légèrement pointu et ses lèvres fluettes d'une couleur qui excitait ma gourmandise.
Je me mis à cligner des yeux fortement puis je baissa mon regard vers ma main qui était toujours tendu. Mon instinct me disait qu'il était un vampire, une de ces espèces vouaient à l'échec et à la destruction et d'un autre côté mon avidité me poussait à être curieux à son égard.
Dans tout les cas, le bar ne devait pas être bien loin et pendant la marche, je pense que la discussion allait vite dévoiler nos vraies natures, du moins je supposais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Ven 11 Juin - 20:35

Hansel Bettany. Le prénom était exquis. Décidément ce garçon lui plaisait. Le vampire à la chevelure de sang esquissa un charmant sourire à sa nouvelle rencontre et prit la main qu'on lui tendait dans la sienne le temps de la lui serrer.

« Je suis enchanté de faire votre connaissance, Hansel. »


A l'odeur de son sang, Morgan se doutait que le garçon n'était pas vraiment humain, mais il ne désirait pas à tout prix connaître son identité car après tout, cela ne changerait rien à son joli minois ni à quoi que ce soit d'autre, si ce n'est que s'il était un apophis et qu'il découvrait qu'il était un vampire, il pourrait s'en prendre à lui. Mais il était plutôt confiant.
Et s'il était curieux, il savourait aussi le mystère. Tout savoir sur tout rend la vie ennuyante, les faces d'ombres ne font que la rendre plus excitante.

« Quelle est la raison qui vous mène au Crimson Butterfly?  Il semblerait que vous ne vous y êtes jamais rendu. Est-ce une simple curiosité?»

Sa question lui permettait d'engager la conversation sans avoir à se tourner et retourner l'esprit dans tous les sens à la recherche d'une phrase bateau qui les ennuieraient tout deux. Il jugeait le Crimson Butterlfy comme un bon sujet qui pouvait être moteur de discussions longues et intéressantes. Il y avait des choses à dire, là dessus. Parler des concerts, des spectacles, des boissons, de la nourriture, des hommes, des rencontres, des musiques. Et chacun de ces sujets aboutissait à d'autres sujets encore plus vastes et plus intéressants, qui révélaient les personnalités les plus renfermées.

Pour en revenir à l'identité de son compagnon de voyage, et plus principalement à son nom et surnom, et pour parler à nouveau de la curiosité de Morgan, celui-ci était avide de connaître l'origine de ce surnom, Daz. Ça ne venait probablement pas des glaces Haagen dazs, bien qu'il trouvait original de surnommer quelqu'un par une marque de glace, cela aurait été un moyen de souligner sa fraîcheur, et l'incontrôlable envie de gourmandise qu'il suscitait. De plus, il n'y avait aucun lien entre Hansel et Daz, et Bettany et Daz. Il lui poserait la question, mais plus tard, s'il en avait l'occasion, quand ils n'auraient plus rien à se dire. Cela serait sa cartouche en cas de vide. En attendant, il n'était pas pressé d'arriver au Crimson Butterlfy mais il marchait malgré tout en cette direction, puis que c'était là qu'il fallait mener l'adorable jeune homme.
Et toujours, la pluie continuait de tomber sans ralentir son rythme effréné. Les jours de pluies étaient les plus beaux. Le chant de l'eau était mélancolique, il éveillait les songes, réveillait les souvenirs et endormait les pensées trop euphoriques qui rendent enfant. Ces jours étaient d'autant plus magiques lorsqu'ils étaient encadrés d'une jolie campagne en automne, avec des herbes hautes fléchissant et dansants avec les arbres sous les caresses du vent. Mais la compagnie d'Hansel lui parassait tout aussi charmante que celle de la nature.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Sam 12 Juin - 17:04

Morgan afficha un sourire charmeur puis tendit sa main vers la mienne pour me la serrer.
A cette instant, je sentis que sa peau était glacé et je ressentis cette sensation de frisson qui parcourut tout mon échine qui prouvait ainsi qu'il n'était vraiment pas humain mais surtout un vampire, cette espèce faisant parti de la sous-catégorie des animaux qui m'insupportait au plus haut point. Mais dans ce cas précis et vu ma position, je préférais continuer la route à l'abri jusqu'au "Crimson Butterfly" et puis le délaisser à l'arriver.

Mais mon côté joueur reprit le dessus et je ne pus m'empêcher de vouloir faire quelques allusions sur mon origine, juste pour apercevoir sa réaction.
Au moment même où après quelques pas, j'allais prendre la parole, il me coupa dans mon élan et me demanda la raison de ma petite visite au "Crimson Butterfly".

*Pourquoi pas... Cela fera un bon sujet pour la route...*

"Oui, on pourrait dire cela comme ça, une simple curiosité... Il faut dire que le "Crimson Butterfly" est pour le moins assez attirant vu sa particularité. Mais bon, pour une fois que mon majordo... heu, je veux dire mon propriétaire me donne une bonne adresse pour aller boire un verre... bref.
Sinon que faites vous dans la vie ? Je suis assez curieux de savoir."

Je tournais ma tête vers mon interlocuteur qui semblait vraiment à l'écoute de mes dires tout en fixant de temps à autre le sol pour voir où il marchait. Il était vraiment étrange et différent des vampires que j'avais rencontré. Il faut dire aussi que les créatures de la nuit que j'avais croisé sur ma route il y a déjà de ça un petit moment était tout fraîchement transformé, ce qui les rendait encore plus insupportable car leur instinct dictée leurs faits et gestes comme des bêtes.
Toute façon pour moi, il était tous comme ça, des bêtes sauvages...

Je regardais le sol trempé qui s'étalait devant mes yeux. La pluie s'infiltrait vraiment dans tout les recoins de la ville, cette scène me fit penser à quelque chose de familier comme une scène sortit tout droit d'un passé enfouit. Je ressentis une énorme douleur derrière les yeux qui me fit me stopper, me mordillant la lèvres inférieurs jusqu'à sentir le goût du sang qui s'infiltrer dans ma bouche. Je frotta mes yeux quelques instants et les ouvrit, me voyant toujours sur la même route et hors du parapluie vu les gouttes fraîches que je pouvais sentir couler sur ma nuque.

" Pardon... Juste un léger mal de tête, rien d'alarmant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Dim 13 Juin - 10:27

Lorsque Morgan lui demanda ce qui le menait au Crimson Butterfly, Hansel formula une réponse curieuse. Il répondait tout d'abord que c'était une simple curiosité, et que le Crimson Butterfly était attirant pour sa « particularité ». Ce sous entendu soulignait-il le fait que c'était un lieux commun aux homosexuels ou bien le fait que des créatures s'y retrouvaient? Mais ensuite, il enchaîna avec une phrase tout aussi étonnante « Mais bon, pour une fois que mon majordo... heu, je veux dire mon propriétaire me donne une bonne adresse pour aller boire un verre... ». Avait-il fait exprès de laisser s'échapper les trois premières syllabes du mot majordome? Encore un sous-entendu mystérieux. Il médita quelques secondes et puis répondit de sa voix lisse et enivrante.

« Je suis médecin, mais cela n'a rien d'exceptionnel. Le métier que vous exercez est probablement plus singulier que le mien. »


En effet, Morgan était médecin. Voilà le dernier métier à exercer lorsqu'on est un vampire, d'autant plus qu'il n'avait jamais été attiré par cette profession. C'était arrivé un peu par hasard, le jour où il découvrit que la maladie transmise par les apophis pouvait être guérie grâce aux vampires. Aujourd'hui il tue, et il sauve. Peut-être qu'en devenant médecin, quelque part il rachetait sa faute.

Mais soudain, alors qu'ils marchaient l'un à côté de l'autre, Morgan sentit que son compagnon de voyage s'arrêtait. Il en fit de même, se retourna vers lui avec perplexité, et l'observa. Celui-ci se frottait les yeux et semblait quelque peu absent, ou du moins, quelque chose n'allait pas. On aurait dit qu'il se réveillait d'un cauchemar.
Il s'excusa. Un léger mal de tête, lui dit-il. Morgan haussa un sourçil, mais ne dit mot pendant quelques instants, avant de revenir à ses côtés pour le protéger à nouveau grâce à son parapluie de toile noire.

« Vous êtes sûr d'aller bien?  Je devrais peut-être vous raccompagner chez vous, plutôt qu'au Crimson...»

Un léger parfum de sang s'envola jusqu'à lui. Une chance que celui-ci soit moins délicieux que celui d'un jeune humain, il n'aurait donc aucun mal à y résister. Par ailleurs, ce bouquet confirma ses soupçons. Un démon, probablement. Une faible goutte de sang perla sur les lèvres qu'il observait. D'un geste délicat il passa son pouce froid par dessus comme une caresse et essuya le liquide rouge en l'effleurant à peine.

« Vous saignez... »


Il se demandait quel mal étrange venait de prendre Hansel. Était-ce véritablement un mal de tête? Ou bien quelque chose de plus grave? En bon médecin, Morgan s'inquiétait. S'ils avaient été près de son appartement il l'aurait emmené chez lui, au moins pour lui donner un cachet, mais à pieds, ils étaient bien loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Dim 13 Juin - 17:14

"Non, cela ira... Je n'ai pas fais tout se chemin pour rentrer maintenant."

Je repris mon souffle en me dirigeant à nouveau vers Morgan, me mettant sous son parapluie pour éviter d'être à nouveau mouillé.
Mon mal de tête semblait s'être envolé, encore un mystère que je devrais éclaircir mais pour le moment mon seul but était de titiller la patience de ma nouvelle connaissance mais surtout d'aller boire un verre dans se bar si bien... fréquenté.

"Ainsi, vous êtes donc médecin..."
*Cela est vraiment ironique"

"Cela doit être un métier assez difficile tout de même, voir toutes ces blessures et se sang à longueur de temps mais cela doit être tellement gratifiant d'aider les autres... Pour ma part je suis bien trop jeune pour exercer un métier. Ainsi je prête assistance à mon propriétaire dans son magasin d'antiquaire... Tiens par simple curiosité, je ne vous ai pas demandé votre âge... Je serais réellement enchanté de savoir cela...?"

A ces derniers mots je dirigeais mon regard vers le sien, attendant de voir sa réponse et l'expression qu'il afficherait en me répondant. Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas parler à qui que se soit mise à part Alexander que pendant un instant je me demandais si je n'en faisais pas trop. J'esquissais un léger sourire en coin puis je me rappelais qu'il n'était qu'un simple vampire.

Et qui plus est un vampire médecin, cela me fit rire, se faire passé pour saint à l'heure du jour et jouer au diable pendant la nuit. Encore de l'hypocrisie, cela est vraiment pathétique, nous sommes ce que nous sommes et il faut l'accepter tant bien que mal. Nous autres, les non-humains nous ne pouvons que nous situer dans un point de vue manichéen, nous sommes la couleur noir, le mal et rien ni personne ne changeras cela, se faire passer pour un être de compassion et de gentillesse et tout à fait ridicule. Tout cela pour justifier nos faits et gestes dont nous avons tellement honte... Ceci est bien une réaction de vampire.
Moi, j'ai accepté ce que je suis, faire le mal est la raison de mon existence, de ma présence sur terre et cela ne changera pas de si tôt.

Je secouais la tête légèrement pour sortir de ma profonde réflexion. De plus l'heure n'étais pas vraiment à la méditation. J'étais en présence d'un vampire, même si celui-ci était largement moins fort que moi, il ne fallait pas le sous-estimer pour autant, ainsi je restais sur mes gardes.

Morgan s'approcha de moi et passa délicatement son doigts fin et glacé sur ma lèvres, essuyant d'un geste simple le sang qui semblait couler sur celle-ci. Je me mis à toussoter gêné de se geste et je passais mon doigts sur ma lèvre inférieur et vit cette couleur rouge vif qui s'étalait devant mes yeux. Je lança de nouveau un regard en coin à mon interlocuteur et suça mon doigts avec délicatesse et patience tout en continuant ma marche.

Je me demandais bien qu'elle goût pouvait avoir un sang de démon pour un vampire... Celui-ci devait être moins goûtus que le sang pur d'un humain, un sang qui aurait sûrement le goût de l'innocence qui contenterait la malice et la culpabilité de ces créatures de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Mer 16 Juin - 21:45

Le garçon semblait aller mieux. Il reprit leur métier comme sujet, et entreprit de parler de tout le sang qu'il devait voir à longueur de journée.

« J'ai rarement à m'occuper des cas d'urgences qui me confrontent à des personnes ensanglantées. Je m'occupe plutôt des malades, pas vraiment des blessés. Pour en revenir à vous, ça doit vraiment être intéressant d'être antiquaire. C'est un métier auquel je n'ai jamais pensé, alors que j'apprécie énormément les objets qui ont un vécu. Même si vous n'êtes qu'assistant cela doit vous épanouir si cela vous plaît. »


Et puis le dénommé Hansel lui demanda son âge. Un sourire amusé s'esquissa sur ses lèvres. Son âge, il n'en savait rien. Environ trois quatre siècles. Cela faisait longtemps qu'il avait cessé de compter, d'ailleurs, il savait rarement parfaitement l'année dans laquelle il vivait au présent. Par ailleurs, il ne savait plus trop si l'année de sa mort il en avait vingt ou vingt-un mais que cela soit l'un ou l'autre, il disait toujours en avoir vingt-deux. Cela étonnait toujours. Médecin à vingt-deux ans. Arnaque? Ceux qui se renseignaient obtenaient auprès de ses patients la certification que monsieur Onésiphore était un médecin très qualifié, en plus d'être très beau et très courtois. C'était à se faire passer malade ne serait-ce que pour aller le voir.

« Vingt-deux ans. Et vous?»


La réaction qu'il avait eu lorsqu'il avait passé son doigt sur ses lèvres l'amusait. Le regard en coin était exquis. Si c'était possible il serait déjà tombé amoureux de ce garçon, heureusement Morgan n'avait pas un cœur d'artichaut, et d'ailleurs, il n'avait jamais offert ce bien si précieux à qui quiconque, même s'il lui était arrivé d'offrir son corps maintes fois. C'était dommage, car Morgan était plutôt un jeune homme romantique.

Il observa quelques instants le garçon et fit attention à ce que le parapluie ne s'égare pas trop et ne cesse de le protéger. Au sol, des flaques s'étaient formées et giclaient sous ses pas. Son pantalon commençait à s'humidifier à sa cheville.

« Nous ferrions mieux de presser le pas, la pluie ne cesse d'être plus violente... Et il ne faudrait pas que vous attrapiez froid.»


Doucement, ils se rapprochaient du Crimson Butterfly, et d'une future soirée, peut-être surprenante, peut-être comme les autres.

« Et hum... vous êtes né à Londres? »



[HS: Désolée d'avoir mis du temps, et si c'est un peu laborieux.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Ven 18 Juin - 19:04

Je continuais dans une marche lente et paisible qui traduisais à peu de chose près mon humeur du moment. J'écoutais attentivement Morgan tout en regardant ses jambes pour suivre son pas et ne pas me retrouver à découvert et complètement trempé par la pluie qui ne cessait d'être de plus en plus violente.
Je m'approchais de lui, cognant par m'égarde son bras avec le mien, qui me fit esquisser une légère grimace. Ainsi, j'enchaîna directement avec ma réponse, ne laissant pas un vieux silence apparaître soulignant ma maladresse.

"Alors vous êtes plus simplement, un médecin général. Moi qui n'en ai pas encore un, je serais où aller maintenant."

J'esquissais un léger sourire en coin de bouche tout en remettant une mèche de mes cheveux qui ne cessait de tomber devant mon oeil.

"En effet, le métier d'antiquaire et tout à fait intéressant. Cela me permet de concilier ma passion pour les objets anciens mais surtout de retrouver des choses perdus... Mais bon, c'est un métier tout à fait tranquille, je ne vois jamais personne et Alexander s'occupe de tout , ce qui est très plaisant comme vous pouvez l'imaginer."


Ainsi, j'attendais que mon homologue me dévoile son âge, comment allait-il s'y prendre, me dirait-il un mensonge enrobé de mot pour que cela paraisse tout à fait correct ou ferait-il quelques sous-entendus plaisant qui attirerais ma curiosité...? Je me le demandais. Je fixais son profil voyant qu'il esquissait un léger sourire sur sa bouche au forme tout à fait délicieuse et à la couleur fruité.
Je lâcha mon regard, fixant de nouveau le sol et passant mon doigt sur mes piercings avec lequel j'adorais m'amuser.
Il me répondit un âge tout à fait correct vu son apparence mais qui semerait le doute chez tout être humain vu sa profession. Etre medecin à 22 ans ? Cela était tout fait unique et extraordinaire mais connaissant la vérité, je n'insistais pas plus sur ce sujet, laissant le doute et le suspens prendre le dessus.

"Moi ? hum... Quel âge me donnez-vous ?... Je serais curieux de connaître votre réponse."

Mon âge à moi ? Quel question pour le moins banal et unique à la fois. Pour un humain demander l'âge de quelqu'un est une chose tout à fait banal mais pour des êtres comme nous notre âge est un mystère, surtout le mien. Je détestais à l'époque lorsque les gens me demandaient mon âge, me disant ainsi que j'étais trop jeune pour tenir un magasin d'antiquaire et être vendeur ce qui à l'époque, vers la fin de la deuxième guerre mondiale me fit prendre un apprenti, Alexander qui fut ma couverture vu ma jeune apparence qui ne passait pas. Mais me demander mon âge était aussi une façon de dévoiler une partie de mon passé ce qui ne me plaisais pas du tout.
Ainsi, mes réponses à ce sujet étaient toutes pour le moins flou ou sans réponse.

Morgan m'informa qu'il fallait presser le pas car la pluie se faisait de plus en plus violente, ce que j'avais déjà remarqué depuis un petit moment. Celui-ci avait peur que je tombe malade... Cette phrase sortit de la bouche de Morgan, me fis sourire, non pas un sourire moqueur mais un rictus légèrement chaleureux et remplit de sympathie à son égard. C'était bien la première que quelqu'un me disait quelque chose d'aussi sympathique pour ne pas dire gentil. Je laissais échapper un léger son d'amusement et regarda mon interlocuteur.

" Je pense que vous n'avez pas à vous inquiétez de cela, je suis plus robuste que vous semblez le croire."

Je regardais en l'air voyant la beauté de la nuit dans les rues perdus et oublié du vieux Londres, sentant l'odeur nostalgique d'antan et accompagné d'un vampire pour le moins unique en son genre. Il fallait croire que ce Morgan me plaisait beaucoup, du moins dans le sens où il m'amusait assez pour ne pas voir le temps passer.
Je me mis à éternuer, dû à une forte odeur qui me chatouillait les narines, je reconnus l'odeur de la malice et la culpabilité à plein nez, ainsi nous devions plus être loin du fameux "Crimon Butterfly" et cela tombait bien car mes jambes ne demandaient qu'une chose un peu de repos.

"Oh non, pas du tout. Je ne suis pas du tout de ce pays là. Je suis arrivé ici, je dirais... hum il y a déjà un petit moment et au final je me suis assez plus à Londres. Mais je ne pense pas que je resterais toute ma vie ici ou du moins il faudrait d'abord que je visite un minimum avant pour voir si tout me plaît... et vous ? Etes-vous né à Londres Docteur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 50
Inscrit le : 26/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon: La douleur
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Dim 20 Juin - 12:40

Le dénommé Hansel heurta son bras. Alors les yeux dorés de Morgan se posèrent quelques instants sur le joli garçon et ses lèvres ne soufflèrent mot, mais son bras se hâta de protéger un peu mieux le garçon de son parapluie.
Ce dernier lui dit qu'il était "simplement un médecin général", et que maintenant, puisqu’i l l’avait rencontré, il saurait où aller.

« Et encore... Vous ne savez pas où est mon cabinet. A moins que vous ne vous empariez d'un annuaire, mais je ne pense pas vous avoir révélé mon nom de famille, ainsi la tâche risque d'être difficile. »

Ensuite, Hansel engagea la conversation sur son métier d’antiquaire. à ses mots, Morgan pensa que cela devait être très tranquille et reposant, c’était enviable, contrairement à son métier où il devait sans cesse faire face aux clients, et certains s’avéraient fortement pénibles. C’était le cas de quelques vieillards, dont leur venue semblait avoir pour unique but de conter inlassablement leur vie, comme s’il était un psychologue. Ou bien de ces femmes qui pensaient pouvoir profiter de lui.
Et puis, il lui laissa deviner son âge. Cela amusa Morgan, qui avait conscience que le garçon n’était pas humain. Ainsi il avait le choix. Viser un chiffre haut, et lui faire comprendre qu’il savait, ou bien donner un âge raisonnable en supposition à son physique. Il hésitait. Ses lèvres dessinèrent un petite moue. En réfléchissant bien, le garçon savait probablement déjà ce qu’il était, il ne prenait alors pas de risques en lui dévoilant ce qu’il savait.

« Hum... je supposerais dix-neuf printemps .»

Finalement, pas tout de suite. Il attendrait encore un peu, rien ne servait de se presser malgré le fait qu’ils se rapprochaient chaque seconde un peu plus du Crimson Butterfly. Leur séparation aurait lieu bientôt. Au dernier moment, peut-être, il envisagerait de lui dire.

Dans la suite de cette histoire, Morgan avait proposé de se dépêcher, mais le garçon lui rétorqua qu’il était plus robuste qu’il ne le croyait, ce dont le jeune garçon à la chevelure de sang douta quelques instants après, lorsque celui-ci éternua. Mais il ne souhaitait pas le couver comme une mère, ainsi il ne rétorqua pas qu’il avait peut-être eu raison.

« Non, je suis né en France, à Paris. Je suis à Londres depuis quelques temps mais je voyage souvent entre l’Ecosse, l’Irlande, l’Angleterre, et la France. Mais d’où venez vous alors ? »

C’était à la question sur son lieu de naissance que Morgan répondait, tandis que de ses yeux il voyait quelques points lumineux se dessiner à quelques mètres, au bout de la rue. Bientôt, quelques points noirs tels des fourmis apparurent, fumants, riants. Une musique entraînante soufflait sur la rue et le Crimson Butterfly se dressait fièrement sous leurs regards.

« Nous sommes arrivés. »


Il marqua une petite pause, l’observa, et reprit la parole.

« Souhaitez-vous que je reste vous tenir compagnie ? Je sais que vous êtes un démon, Hansel, vous espériez probablement venir ici pour le QG, et je me propose de vous y mener, si ma présence de vous importune pas.»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prince28.deviantart.com
Hansel Bettany
The "Greed Devil"

avatar

Messages : 61
Inscrit le : 30/05/2010


More 'bout you.
Péché mignon:
More about you:
Devise:
MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore] Ven 25 Juin - 19:51

Je continuais ma marche, dans un rythme lent attendant d'avoir la réponse à ma question. J'observais le visage de Morgan qui était éclairé par les néons du "Crimson Butterfly" qui apparaissait à 50 mètres de nous., lui donnant un teint beaucoup plus coloré qu'auparavant, mais sa beauté n'avait en rien changé.
Morgan reprit la parole, me disant qu'il était de France, plus précisément Paris. Cette information me fit esquisser un sourire en coin de bouche. Que de souvenirs resurgissaient dans ma tête, Paris, c'était vraiment une belle ville dans les années 1895. Dire que j'avais assisté à l'accident ferroviaire le plus impressionnant de l'époque, l'accident de la gare Montparnasse le 22 octobre 1895, qui n'avait heureusement fait que des blessés et ce petit accident m'avait permis de me faire pas mal de connaissance qui à l'heure actuelle sont tous mort et enterré.
Il était vrai que je n'avais pas non plus passé beaucoup de temps dans ce pays mais ce que j'en avais vu, m'avais énormément plu.
Au moment de ma visite, Paris était alors la capitale du monde, réputé pour sa culture Bohème, Montmartre était en quelque sorte le siège des enfants de la Révolution Bohème, et tous les lieux de prédilection dans lesquels une ambiance extravertie et décalée émanait. Montmartre, le Moulin Rouge, le café d’Harcourt, la rue de la Tour d’Auvergne et la rue des Martyrs, le quai des fleurs sur l’Ile de la Cité, tous ces lieux inspiraient à l’époque la débauche et la perdition pour les plus réticents, mais bel et bien le symbole de la naissance d’une nouvelle catégorie de personnes, ce qui voulaient croire en un monde plus beau, plus facile.
Et moi j'étais là, à cette époque, j'avais vraiment la sensation d'être le bourreau de leur coeur, de leur âme, je m'amusais à faire le mal par pure plaisir, juste pour les faire revenir à la réalité, leur montrer que leur monde idyllique sans être noyé dans l'absinthe n'était qu'une chimère et que le mal était partout.
Mais Morgan ne lâcha pas prise sur mes origines, me demandant à nouveau d'où je venais, je me mordis mon piercing, réfléchissant à la réponse que j'allais lui donner.

"Vous semblez vraiment vouloir connaître mes origines... Si vous voulez tout savoir, je suis né en Iran à Persépolis... Même si cela ne se voit pas vu mon teint pâle... Ah oui... aussi, j'ai 17 ans mais vous y étiez presque..."

Je continuais de suivre mon homologue qui prenait des rues que je ne connaissais pas du tout puis nous nous dirigeâmes sur le trottoir de droite, longeant un long mur qui nous emmenait directement vers le "Crimson Butterfly".

Nous n'étions plus très loin, la fête battait son plein, laissant une musique entraînante se faufilait hors du bar, suivit de rire de jeune humain. Puis, après quelques pas, Morgan m'informa que nous étions arrivé, il ne resté plus que 5 mètres entre nous et l'entrée du bar.
Il marqua comme un pause, se tournant vers moi, en face à face et je sentis que cela allait être un moment de pur plaisir, son visage à la fois amusé et solennel me le disait.

« Souhaitez-vous que je reste vous tenir compagnie ? Je sais que vous êtes un démon, Hansel, vous espériez probablement venir ici pour le QG, et je me propose de vous y mener, si ma présence de vous importune pas.»

Je réfléchis un instant, n'affichant aucune expression sur mon visage puis je me mis à passer mon doigt sur ma lèvre qui avait précédemment saigné.

" Il faut croire que l'odeur du sang n'est pas la meme, une question sans réponse en moins...
En effet, cela est tout à fait vrai comme vous qui êtes un vampire... Je suis d'une nature plutôt solitaire et je préfère vous informer que je déteste votre sous-espèce mais vous semblez légèrement différent de ce que j'ai connu et vous semblez bien connaître le bar, donc je ne vois aucune objection à ce que vous me teniez encore compagnie"


Je sentis sur mon visage se dessiner un sourire des plus machiavélique, j'approchais mon index de ma bouche et mordit le bout de mon doigt jusqu'à ce qu'il saigne, voyant une goutte de sang qui commençait à grossir et couler sur mon doigt.
Je m'approchais dangereusement de Morgan, étant face à lui, nos corps séparés de quelques centimètres et je me mis mon index sur sa bouche laissant le temps à la gouttes de sang de se frayer un chemin entre ces lèvres fermées.

"Quel goût cela à, du sang de démon ?"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore]

Revenir en haut Aller en bas

Ambiance d'antan [pv Morgan Onésiphore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crimson Butterfly :: No place like London :: Les rues-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit